Sonologie e-learning

Le centre MedSon offre une formation complète sur l'usage des diapasons thérapeutiques par e-learning. Ouvert au grand public et aux thérapeutes.

Oreille-détente
Harmonisation
Brain tuner
Gamme
Méridiens
Dos
Brain tuner
Chakras

Diapason thérapeutique - Onde de Schumann 7,83 Hz

Ces deux diapasons de 135,83 Hz et 128 Hz doivent être exclusivement combinés pour créer l'onde de Schumann à 7,83 Hz.

Ces deux diapasons sont indiqués en combinaison pour la pratique de la sonothérapie.

Nota : s'utilisent exclusivement ensemble.

Ces deux diapasons combinés sont utilisés exclusivement au niveau des oreilles pour créer une fréquence résultante de 7,83 Hz pour aider vos clients à se relaxer.

Voir Principes d'action ci-dessous.

La fréquence de 7,83 Hz est une fréquence Alpha, qui entre spécifiquement en résonance avec une vibration terrestre atmosphérique, appelée Résonance de Schumann ou Onde de Schumann.

Voir historique ci-dessous. Cette fréquence crée un bourdonnement infrasonique et procure une sensation de profonde relaxation et d’apaisement immédiats.

Toute la boîte crânienne est mise en vibration à travers l'écoute binaurale de ces deux diapasons combinés ensemble (128 et 135,83 Hz).

Ils reproduisent la vibration de la Terre, par leur combinaison fréquentielle. La fréquence de 7.83 Hz est obtenue par combinaison de la vibration de deux diapasons. Ils créent par leur interférence vibratoire une des ondes terrestres majeures dites de Schumann : 7,83 Hz. Cette fréquence favorise la relaxation, améliore le sommeil, soulage les tensions musculaires, les spasmes, la douleur et améliore la circulation par la relaxation.

Écoute et achat

Diapasons thérapeutiques Onde de Schumann

Duo 128-135,83 Hz (2 diapasons)
(Fréquence soustractive = 7,83 Hz)

* (Lesté)

Diapason thérapeutique 135,83 Hz seul.

Seulement si vous possédez déjà le diapason 128 Hz.

* (Lesté)

En complément : Diapason thérapeutique Om 136,10 Hz

* (Lesté)

Information générale

Qu’est-ce que la Résonance de Schumann ?

Pressenties par Nikola Tesla en 1905, l’existence d’ondes mises en résonance par la terre a été démontrée par le physicien allemand Winfried Otto Schumann en 1954. Que l’on y croie ou pas, la Terre agit comme un énorme circuit électrique.

Nikola Tesla (1856-1943) a pressenti la présence d'un cavité résonante accordée sur la fréquence de 8 Hz dans l'atmosphère terrestre en 1905. Winfried Otto Schumann (1888-1974) l'a démontrée en 1954.

 

L’atmosphère est en fait faiblement conductrice et s’il n’existait aucune source de charge par les décharges permanentes de foudre et d'éclairs, la charge électrique se disperserait en moins de 10 minutes et les Ondes de Schumann n'existeraient pas.

Les 55 Km de hauteur qui caractérisent l'espacement circumterrestre entre la surface de la Terre et la limite intérieure de l'ionosphère, forment une immense cavité de résonance. À tout moment, cette cavité se caractérise par une charge électrique, alimentée en permanence par les éclairs avec une occurrence d'environ 100 fois par seconde. Il existe de ce fait un courant vertical entre le sol et l'ionosphère, facilement observable avec les éclairs et la foudre.

Elles ne sont pas causées par quelque élément interne de la Terre, sa croûte ou son noyau.

Les Ondes de Schumann dépendent en premier lieu de l'activité électrique de l'atmosphère terrestre.

 

Elles sont donc strictement reliées à l’activité électrique dans l’atmosphère, particulièrement pendant des conditions d’intenses activités de foudre. Réparties harmoniquement entre entre 6 et 50 Hertz, plusieurs fréquences les caractérisent, avec plus particulièrement  : 7.83, 14, 20, 26, 33, 39, et 45 Hz, avec une variation journalière de +/- 0.5 Hertz.

Aussi longtemps que les particularités de la cavité électromagnétique de la Terre restent les mêmes, ces fréquences restent stables. On peut penser qu’il se produit des changements liés aux cycles de taches solaires qui se reproduisent tous les 11 ans. Cependant la fréquence de cette onde stationnaire est directement reliée à la longueur d'onde que constitue la circonférence terrestre, à savoir 40 075 Km. Elle entre en résonance et en cohérence avec elle. D'où l'expression « Résonance de Schumann ».

La résonance de la Terre (atmosphère terrestre) est caractérisée par un phénomène d'ondes électromagnétiques quasi immobiles qui existent dans cette cavité (ondes stationnaires). Comme des ondes sur une corde, elles ne sont pas toujours présentes à tout moment mais elles ont besoin d’être stimulées pour être observées. Elles ne sont pas causées par par la Terre elle-même (structure interne)  mais sont donc exclusivement d'origine atmosphérique.

Compte tenu de la charge atmosphérique de la Terre, du courant et du voltage, il n’est pas surprenant d’être en présence de telles ondes électromagnétiques. Les propriétés résonantes de cette cavité ont été prédite en 1905 par Nikola Tesla, puis par le physicien allemand Winfried Otto Schumann en 1952 puis finalement détectées et prouvées scientifiquement par le même Winfried Otto Schumann et Herbert L. König en 1954. La première représentation spectrale de ce phénomène fut publiée par M. Balser et C. Wagner en 1960*.

* BALSER, M., WAGNER, C. Observations des résonances des cavités Terre – Ionosphère. Nature 188, 638–641 (1960) doi: 10.1038 / 188638a0 - 19 novembre 1960.

Les éclairs frappent la haute atmosphère terrestre environ 100 fois par seconde. Ils entrent en résonance avec la circonférence de la Terre et sont à l'origine des Ondes de Schumann.

 

Par la suite, la majorité des recherches furent faites par le Département de la Marine des Etats-Unis qui étudie la communication à très basse fréquence avec les sous-marins.

Pour plus d’information sur le sujet, il est recommandé de consulter le livre de Hans Volland : Hand book of Atmospheric Electrodynamics, vol.1 publié par CRC Press. Le chapitre 11, écrit par David Campell de l’Institut de Géophysique de l’Université d’Alaska (Fairbanks AK 99775), est entièrement consacré à la Résonance de Schumann. Il y est également présenté l’histoire de cette recherche ainsi qu’une bibliographie considérable.

Principe d'action

La combinaison des deux fréquences de 128 Hz et 135,83 Hz crent un bourdonnement infrasonique de 7.83 Hz, fidèle à l'onde de Schumann majeure représentée par la fréquence de 7.83 Hz. Cette vibration est une basse fréquence inaudible (infrason) mais la combinaison des deux fréquences audibles caractéristiques de ces deux diapasons induit cette 3e onde inaudible, de fait. Ce principe est reconnu en physique et se crée par interférence de deux fréquences proches qui entrent en dissonance et se combinent. La fréquence créée est représentée par la différence de celle des deux diapasons : 135,83 - 128 = 7,83.

Ce procédé est nommé interférence ou battement hétérodyne, tel qu'expliqué dans le livre Le Son des Vibrations, au chap. 6 :

Au 18e siècle, le compositeur italien Giuseppe Tartini (1692-1770) a décrit l'interférence entre deux sons proches, qu'il a nommée Terzo suono, le troisième son, ce qu'on appelle aujourd'hui le phénomène de battement qui est une interférence. Ce battement est en quelque sorte une troisième vibration, dont la fréquence est la différence des deux sons en question. Elle est appelée parfois sous-harmonique.

« En 1714, âgé de vingt-deux ans seulement, j'étais à Ancône lorsque je découvris ce phénomène [du troisième son NDLR.] de manière fortuite sur le violon. J'en fis alors part sans réserve ni mystère aux professeurs de violon. Trattato di musica secondo la vera scienza dell' armonia, Padoue 1754. »

Pour davantage d'explications concernant les Infrasons, voir le livre Le Son des Vibrations aux Chapitres 6 et 7.

Utilisation

Le diapason 128 Hz est le diapason de base en sonothérapie. C'est la raison pour laquelle nous offrons cette combinaison en ajoutant le diapason Onde de Schumann (Schumann Wave) à 135.83 Hz.

Pour se familiariser avec l’usage des diapasons thérapeutiques, il est recommandé de commencer avec les diapasons 128 Hz, utilisés par deux, au niveau des oreilles. Pour créer une Onde de Schumann, il est alors aisé de remplacer l'un des diapasons 128 Hz par le diapason Onde de Schumann (Schumann Wave).

Selon le même principe d'application, le diapason 135,83 Hz est alors utilisé en combinaison exclusive avec le diapason 128 Hz.

La fréquence créée est une onde de type Alpha. On peut d'ailleurs créer une onde similaire (8.10 Hz) en combinant le diapason 128 Hz avec le diapason Om 136.10 Hz. La fréquence obtenue dans ce cas est cohérente avec l'onde de Schumann, sans cesse fluctuante tel que décrit ci-dessus. Pour créer d'autres formes d'ondes cérébrales (Alpha, Thêta, Delta, Gamma), voir le Set de Diapasons Brain Tuners.

Nous ajoutons que la combinaison du Diapason Om 136,10 Hz et Schumann Wave 135,83 Hz, donne une fréquence de 0.27 Hz, un quasi-unisson favorisant le sommeil et l'hypnose.

Bénéfices :

¤ Relaxation profonde et sensation d’apaisement
¤ Apaisement des tensions musculaires des spasmes et de la douleur
¤ Soulagement du stress

Pertinence et fausses informations

Pertinence de l'usage des diapason Ondes de Schumann

Par ailleurs, sauf d'être cosmonaute et de vivre dans une station orbitale au-delà de l'atmosphère terrestre ou encore de vivre dans une caverne minière ou une grotte profondément enfouie sous terre, personne ne manque de la fréquence naturelle de 7.83 Hz, dite Onde de Schumann. Nous vivons tous et toutes, en permanence baignés et environnés de cette vibration qui résonne comme un diapason céleste universel, gratuit et permanent.

Le seul intérêt de leur usage, réside dans le fait que cette vibration est très relaxante et se connecte automatiquement au cerveau en stimulant la production d'ondes Alpha, propices à la relaxation à la méditation et favorisant le sommeil.

Ce diapason est donc une ressource très utile dans un monde dominé par le stress, l'agitation, la confusion et l'incohérence dans bien des domaines...

Fausses informations

Post publié sur la page Facebook Sonologie Science en octobre 2017 :

Conformément à l'enseignement de MedSon et contrairement à toutes sortes de fausses informations diffusées sur le web, la fréquence de la Terre n'évolue pas et si l'on intègre l'ensemble des mauvais traitements que l'Humanité lui inflige (pollution, conflits, guerres, politique misanthrope), - elle aurait plutôt tendance à s'altérer et à descendre en terme de vibration.

L'Onde Schumann est proportionnelle à la longueur d'onde représentée par la circonférence de la Terre (40 075 Km).

« Le centre de recherche HeartMath en Californie collecte et affiche en permanence les relevés des mesures des ondes. Les lecteurs peuvent constater que la valeur moyenne du maximum du premier pic est toujours de 7,8 Hz, exactement comme au début des premières mesures à la fin des années 1950. »

Voir article sur le Blog de MedSon : Non, le taux vibratoire de la Terre n’augmente pas, il est en baisse

Les Ondes de Schumann restent constantes. Voir l'article très complet et documenté du physicien Alain Boudet : Les résonances de Schumann

Mise à jour sur la Résonance de Schumann - Octobre 2020

Autres diapasons dits 'Ondes de Schumann'

Il nous est fréquemment demandé notre avis sur les diapasons 31,12 Hz - 62,64 Hz - 125.28 Hz et 528 Hz.

Avant de proposer un article plus complet sur la question, voici des premiers éléments de réponse.

Pour le 528 Hz, cette fréquence 'idiote', nous avons d'ores et déjà traité le sujet. Il s'agit d'une arnaque. Voir l'article ici.

Autres fréquences
Nous comprenons fort bien votre embarras, car toutes sortes d'informations parfois les plus fantaisistes circulent au sujet des fréquences et des diapasons qui les supportent.
Tout d'abord, si vous prenez soin de lire l'article écrit au sujet du 528 Hz, il n'y a plus aucun doute sur la supercherie qui se cache au sujet de l' 'affaire'.
Ensuite, pour ce qui a trait aux autres diapasons diffusés par d'autres sites commerciaux, nous les avons éliminés d'office, car ils sont hors normes par rapport à ceux que nous utilisons dans nos protocoles et n'apportent rien de particulier à part de la confusion.
J'ajoute que les personnes qui les diffusent créent énormément de cafouillage et de complication.
Et rassurez-vous vous n'être pas les premières personnes qui se questionnent à leur sujet.
Les gens qui diffusent ce genre de produits créent du désordre, plus qu'autre chose.
Nos diapasons de base sont : 128 Hz, 64 Hz et 32 Hz.
Soit des octaves de 1.
(Par divisions successives par 2, vous arrivez à 1, avec ces différentes fréquences)
Ils sont à la base des premières recherches scientifiques en acoustique par le physicien Joseph Sauveur, qui a déposé la fréquence de 128 Hz et 256 Hz à l'Académie Royale des Sciences en 1711.
À l'époque, on parlait de battements par seconde…
Voir notre article sur L'origine du diapason scientifique.
La fréquence de 128 Hz a par la suite été utilisée en audiométrie et acoumétrie par les médecins ORL allemands pionniers : Rinne et Weber. Elle est toujours utilisée en médecine depuis plus d'un siècle.

Acoumétrie des Dr Rinne et Weber

Il se trouve que la fréquence 8 Hz, qui est un arrondi de la fréquence dite 'onde de Schumann', soit 7,83 Hz, est donc une octave elle aussi de nos diapasons de base.

Sachez en très résumé que l'Onde de Schumann est fluctuante et que 8 Hz entre tout à fait en cohérence avec elle (!)
Et pour les personnes souhaitant se procurer 'LEdiapason Schumann, nous en avons fabriqué un : il s'agit du diapason Schumann de 135,83 Hz, qui combiné au 128 Hz, donne 7,83 Hz. (Effet binaural obtenu par la combinaison des 2 fréquences qui se retranchent en créant un 3e son).
Les autres diapasons soit disant-Schumann n'ont aucune utilité dans nos protocoles, car ils entrent en conflit fréquentiel avec la plupart de nos diapasons (C&G, C&G octaves, gamme et gammes harmoniques, etc.).

En fait la fréquence de Schumann est arbitraire, elle varie sans cesse, comme une ondulation permanente qui oscille autour d'une constante (une onde stationnaire), ou comme un pouls humain qui varie sans cesse. Rappelez-vous que tout est mouvement et que rien n'est constant.

La terre est vivante, l'univers est vivant.

Les planètes du système solaire ondulent ensemble en homéostasie.

Et pour des raisons encore scientifiquement inconnues, leurs énergies communiquent entre elles, comme le fait celle des arbres dans une forêt. Ce dernier point commence à être démontré scientifiquement.

 

Les arbres communiquent entre eux et se soutiennent dans une fraternité végétale
Les planètes du système solaire se soutiennent entre elles dans une homéostasie fraternelle, en équilibre avec l'énergie cosmique dans laquelle elles baignent

Comme nous l'expliquons dans cet article, l'énergie de la Terre est globalement en baisse, affectée par la pollution humaine, les forages miniers qui fractionnent la croûte terrestre.

Dans cette perspective, les tremblements de Terre et le volcanisme formeraient une forte de révolte de l'astre qui nous porte, contre les mauvais traitements que l'Humanité lui inflige ֎

La Terre est animée d'ondulations permanentes et baigne dans un train d'ondes électriques dont l'onde stationnaire a été mesurée : elle varie sans cesse aux alentours de 7,83 Hz

Usages thérapeutiques complémentaires

Dans le cadre d'une séance « Onde de Schumann », le diapason Om 136,10 Hz  peut s'utiliser en complément, afin de créer une onde Potentiels Corticaux Lents à 0,27 Hz (soulagement de l'anxiété). Cette fréquence ultra-basse s'obtient par combinaison soustractive des 2 fréquences de 135,83 et 136,10 Hz.

Soin détente, lâcher-prise, soulagement de l'anxiété

Pour entreprendre une séance axée sur la détente et le lâcher-prise, l'usage du set de diapasons Onde de Schumann est préconisé. En complément, nous préconisons l'ajout du diapason Om 136,10 Hz, très adaptés à une indication de détente et de relaxation axée sur le soulagement de l'anxiété. Une fréquence de 0,27 Hz est alors créée de manière soustractive (135,83 Hz et 136,10 Hz) et permet de générer un type d'onde cérébrale spécifique appartenant au groupe appelé Potentiels Corticaux Lents.

Le mélange d'huiles essentielles Délices de Rose (Eau de rose, Huiles Essentielles de Rose de Damas, Bois de rose et Géranium rosat) est utilisé lors de la séance de Sonothérapie avec les diapasons Onde de Schumann et Om 136,10 Hz (Protocole Ondes cérébrales et Potentiels Corticaux Lents).

Soin détente, lâcher-prise
Huile essentielle Délices de Rose

Le mélange Délices de Rose est constitué d'Eau de Rose avec des huiles essentielles, est indiquée pour accompagner les diapasons Onde de Schumann (Schumann Wave) et Om 136,10 Hz.

Autres huiles que vous pouvez utiliser, dans le but d'harmoniser la séance, en complément de ces diapasons :

¤ Mélèze
¤ Épinette noire

Dans le cadre d'une séance « Onde de Schumann », le set de diapasons C&G 256-384 Hz  peut s'utiliser en complément, ainsi que les diapasons 128, 64 et 32 Hz.

Soin détente, lâcher-prise

Pour entreprendre une séance axée sur la détente et le lâcher-prise, l'usage du set de diapasons Onde de Schumann est préconisé. En complément, nous préconisons l'ajout des diapasons du set C&G 256-384 Hz (Do-Sol), très adaptés à une indication de détente et de relaxation. Puis les diapasons 128,64 et 32 Hz pourront finalement vous permettre d'étoffer votre protocole.

L'huile essentielle de Pruche (Tsuga Canadensis) est utilisée lors de la séance de Sonothérapie avec les diapasons Onde de Schumann 7.83 Hz

Soin détente, lâcher-prise
Huile essentielle Pruche

L'huile essentielle du Canada, la Pruche, est indiquée pour accompagner les diapasons Onde de Schumann (Schumann Wave) 7.83 Hz (128 + 135.83 Hz).

Autres huiles que vous pouvez utiliser, dans le but d'harmoniser la séance, en complément de ces diapasons :

¤ Mélèze
¤ Bois de Santal

Le diapason 24 Hz s'utilise dans l'aura au niveau du thorax et autour de la tête.

Soin détente, lâcher-prise

Dans le cadre d'un protocole de séance de sonothérapie axé sur la détente et le lâcher-prise, le set de diapasons Onde de Schumann dont il est question ici est très adapté. En complément des indications ci-dessus (C&G et arômes), le diapason 24 Hz est un ajout pertinent, sans oublier naturellement les diapasons 128 Hz, 64 Hz et 32 Hz.

Accessoires

Activateur en caoutchouc pour table. Sert à activer les diapasons lestés et non-lestés.

L'activateur pour table

L'activateur sert à frapper les diapasons. Il évite d'avoir des ecchymoses.

Repose-diapasons - Grand modèle 30 positions. Aussi disponible : 20 et 26 positions.

Le repose-diapasons

Le repose-diapasons permet de placer ses outils thérapeutiques de façon pratique, élégante et professionnelle.


Note
* Les diapasons lestés

Les diapasons lestés ont un son pur et très vibrant, quasiment dénué d'harmoniques. Les lests (poids visibles sur certaines icônes) servent surtout à avoir un diapason moins long, donc moins encombrant et plus facile d'usage. Les lests sont donc utilisés surtout pour les basses fréquences : 24-32-64 et 128 Hz. Ils vibrent plus fort, moins longtemps. Adaptés pour les oreilles (écoute), l'application corporelle et l'aura.

* Les diapasons non-lestés

Les Diapasons non-lestés émettent simultanément des sons harmoniques plus aigus. En particulier la 6e harmonique. Ils vibrent moins fort, plus longtemps. Adaptés pour les oreilles (écoute) et l'aura. Ne vibrent pas suffisamment pour être appliqués directement sur le corps.

(Usages spécifiques complémentaires étudiés durant les formations.)